« Tenir conte » se veulent des carnets de réflexion sur la pratique contemporaine du conte et de l’oralité, telle que vécue au fil des expériences et des questionnements de l’auteur, en dialogue avec ceux et celles qui voudront échanger sur ces questions. Il est animé par Jean-Sébastien Dubé.

Depuis 2003, Jean-Sébastien Dubé conte pour redonner au monde sens et poésie, cohérence et magie. Grâce aux Productions Littorale et au Regroupement du conte au Québec, il a eu le privilège d’être formé par quelques uns des meilleurs conteurs de la francophonie: Desprèz, Darwiche, Kowarsky, Faubert, Bouthiller, Garcia Sanchèz, Hindenoch, Bidaude. C’est ainsi qu’il a contribué au livre L’art du conte en dix leçons (Planète Rebelle, 2007) qui traite de la formation des conteurs. Membre fondateur du Cercle des conteurs des Cantons de l’Est, il s’est produit en Estrie, mais aussi à Montréal, Québec, en Montrégie, en Mauricie et jusqu’à Rimouski. Son répertoire est tissé de contes traditionnels merveilleux et de créations plus contemporaines.  En 2010, il a commencé à présenter « Chevaucher les seuils – Contes d’au-delàs et de Là-haut », son premier spectacle solo.  Dans son autre vie, il coordonne les activités de veille du Service de soutien à la formation, à l’Université de Sherbrooke.

Homonymie:  Ce Jean-Sébastien Dubé ci n’est pas ingénieur et professeur au Département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure, spécialiste en hydrogéotechnique environnementale.  D’ailleurs, il ne saurait pas reconnaître une « hydrogéotechnique » s’il en croisait une dans la rue…